Chantiers décoration naturels

Alexandre est expert dans les chantiers en béton ciré et enduits à la chaux. Il a la volonté d’utiliser un maximum de produits naturels, dans le respect de l’environnement. Il trouve des solutions qui s’adaptent à votre budget et à vos besoins.

Alexandre propose un concept inédit ! Il allie le chantier en lui-même mais peut également proposer une harmonisation du lieu afin que vous ayez un lieu dans lequel vous vous sentez véritablement bien.

Voici quelques uns des produits utilisés sur les chantiers

MARMORINO – BÉTON CIRÉ

 

douche et lan de vasque en béton ciréLe MARMORINO est un revêtement mural pour extérieurs et intérieurs à base de liant minéral qui permet d’obtenir une finition très semblable à celle des vieux enduits présents dans les constructions Vénitiennes.
Le produit donne toujours des résultats différents, caractérisés par des nuances et des effets chromatiques qui dépendent de l’habileté et des caractéristiques du décorateur. Le MARMORINO forme une couche d’ épaisseur élevée, qui résiste à l’agression des agents atmosphériques et qui est douée d’un haute microporosité. Le produit est particulièrement indiqué pour les restaurations, même pour les constructions ayant un intérêt historique et artistique particulier.

Le MARMORINO vénitien est un enduit composé de chaux éteinte et de poudre de marbre.
Cet enduit à la chaux est l’élément principal des décorations situées dans les Palais Italiens les plus importants. Il s’agit d’un technique très ancienne qui été revalorisée et réutilisée du XVI° siècle jusqu’à nos jours.
Les applications artistiques du stucco vénitien ont toujours été en constante évolution, tout en partant des riches élaborations du modèle romain. Pendant la période baroque, le ‘Stucco Forte’ (stuc-fort) jouera différents rôles au sein de l’ensemble architectural : parois, plinthe, frises, plafonds et corniches, chapiteaux, moulures, les hauts-reliefs suspendus… résultats impensables pour la sculpture.
Avec l’ornement de stuc, la décoration s’allège de plus en plus… pour se consacrer à la réalisation d’ambiances uniques sans précédents, et pour aboutir enfin à la période raffinée du XVIII° siècle vénitien, le ‘Settecento Veneziano’.

DIFFÉRENCE ENTRE MARMORINO ET STUCCO VÉNITIEN

Je vous pose la question : Quelle est la différence entre du pain et un grissino?Si je réponds : ‘Aucune!’, il est probable que quelqu’un ne soit pas d’accord.
Il s’agit pourtant bien d’eau et de farine. Dans une boulangerie ou dans un supermarché, la quantité de produits à base d’eau et de farine est telle qu’on pourrait perdre des heures sur les étalages.
Le Marmorino ne se compose pas d’eau et de farine mais de chaux éteinte et de poudre de marbre. Le Marmorino vénitien représente l’essence de cette union.Créer une pièce, un salon, une salle de bains, une façade en Marmorino : cela signifie travailler sur des surfaces dont l’enduit est entièrement constitué de ce mélange et compléter le travail à la manière vénitienne. Les applications à plusieurs couches (au moins 8, mais bien plus nombreuses dans certaines réalisations), créent des transparences qui seront la signature du vrai Marmorino vénitien. Le terme ‘intonacare’ (enduire en italien) dérive de ‘Tonaca’, l’habit porté par les moines. Il s’agit donc d’habiller un édifice de manière sobre, et de le protéger contre les intempéries. Le ‘Stuccatore’ (Stucateur) est celui qui sait manipuler ce matériau et qui maîtrise la technique nécessaire pour réaliser le Marmorino vénitien.
Le ‘Stucco vénitien’ (stuc vénitien) dérive du terme vénitien “strucar”, qui signifie presser.
On utilise ce matériau pour la décoration de bas-relief, le feuillage, les fleurs, c’est à dire ‘l’ornato a stucco’ (ornement de stuc).
Pour modeler ou façonner les stucs, on emploie les outils pour ornement et pour stuc (appelés ‘fers’ en italien ‘ferri da ornato’ ou ‘ferri da stucco’). La technique du pressage des mortiers à base de chaux se résume ainsi.

LES AVANTAGES DU MARMORINO

marmorinoCet enduit a de nombreuses qualités : en commençant par la biocompatibilité avec l’environnement, le carbonate de calcium presque pur est en effet complètement réversible. Il s’agit donc d’un produit identifiable en cas de démolition. Ce n’est pas un mélange industriel mystérieux (non-recyclable, non-restaurable), mais tout simplement du carbonate de calcium. La durée et la résistance de ce matériau constituent une garantie importante  pour les professionnels qui le proposent.

La restauration de ce matériau donne des résultats excellents même après plusieurs siècles. Sa transpirabilité assure un séchage rapide et permet au mur de garantir la protection thermique de l’édifice. Il protège ainsi les poutrages contre la stagnation de l’eau, véritable danger, et non seulement pour le bois. Ce matériau prend l’aspect d’une finition depuis les premières couches d’accrochage, il peut être coloré avec des terres naturelles, et façonné pour créer les plus petits détails décoratifs.

Il embellit en vieillissant (contrairement aux mortiers à base de ciment qui enlaidissent nos villes). A’ Venise, du point de vue historique, de tous les enduits à base de chaux, c’est le Marmorino qui est décidément le plus important.

 

Quelques photos

Voir plus de réalisations